Publié le 28 Juin 2016

 

La période prénatale, appelée également « projet-sens » ou « empreinte de naissance » dure environ 27 mois. Elle commence 9 mois avant notre conception et se termine 9 mois après notre naissance.

L’imprégnation est très importante pour le fœtus qui vit 9 mois dans le ventre de sa mère. Il est en résonance avec tout ce que vivent ses parents. Sa mémoire cellulaire va enregistrer toutes les sensations et émotions ressenties. Cela signifie que nos cellules qui sont particulièrement sensibles à cette période en seront imprégnées. Lorsque l’on parle d’imprégnation, elle se situe au niveau biologique cellulaire et pas dans l’inconscient psychologique.  Un deuil ou un événement émotionnel important est imprégné au niveau cellulaire. Il ne s’agit pas seulement de ce que nos parents ont vécu mais aussi du climat ambiant de la société dans laquelle nos parents vivaient.

L’imprégnation de l’empreinte est différente en fonction des périodes.

Les 9 mois avant la conception seront surtout liés au père.

De la conception à la naissance ils sont liés au père et à la mère.

Les 9 mois après la naissance sont plus liés à la mère.

4 périodes sont importantes : 9 mois avant la conception, la conception, la naissance, les 9 mois après la naissance.

Le ressenti et le vécu des parents est imprégné chez l’enfant qui va le revivre tout au long de sa vie ! Après les 9 mois, des événements vont venir lui rappeler cette période pour les lui faire revivre. Le cerveau a enregistré les moindres détails, même ceux qui nous semblent insignifiants.

En « Kinésiologie », si nous arrivons à cette période, elle correspond à ce que nous vivons dans le moment et ce que nous sommes en train de rejouer. Nous ne connaissons pas souvent ce qui s’est passé durant cette période et il est parfois difficile de le savoir (parents décédés ou qui ne se souviennent plus !). Nous pouvons toutefois nous libérer de ces émotions en faisant  un travail au niveau du ressenti dans le corps. Nous pouvons alors utiliser notre libre arbitre et faire nos propres choix.

En « Constellations Familiales », il en va de même, mais nous allons  revivre cette période  par un jeu de rôle en libérant le fœtus des émotions liées à cette mémoire. Cela permet de changer notre regard sur ce qui s’est passé et à partir de là, de créer notre vie.

Prendre conscience de notre programme de naissance nous laisse libre de choisir notre vie et non plus de la subir. En faisant des choix, nous libérons notre créativité et donnons un sens à notre vie. Cette période est déterminante dans notre vie parce qu’elle nous montre ce que nous devons réaliser.  Nous savons tous que ce n’est pas parce que nous partons avec des bases difficiles que notre vie sera ratée, l’inverse est aussi vrai. Combien sont ceux qui ont eu un mauvais départ dans la vie et en ont fait quelque chose de bien ! Tout dépend de  notre regard sur les choses et les événements et le sens que nous lui donnons.

Travailler sa période prénatale permet de comprendre ce que nous devons transcender dans notre vie et libérer notre créativité. Il n’est pas question ici de  juger qui que ce soit et surtout pas ce que les parents ont vécu.

Vous pouvez aussi retrouver ici les explications de Jean-Philippe Brébion auteur du livre: "L'empreinte de naissance"

https://www.youtube.com/watch?v=PAsrIGvNW3c&t=626s

https://www.youtube.com/watch?v=luRcQB-qQrg

 

 

 

Lire la suite

Rédigé par Françoise Binamé

Publié dans #Période prénatale

Repost0

Publié le 23 Juin 2016

 

Le Burn-out est un épuisement physique et psychique qui touche de plus en plus de personnes.

Tous les secteurs professionnels sont concernés, car il y a de plus en plus de pression au travail avec des conditions difficiles. Les personnes les plus touchées sont souvent celles qui s’investissent beaucoup dans leur travail ou dans leur famille. Elles sont dans l’aide aux autres et en surcharge de travail tant au niveau familial que professionnel. Ce sont aussi des passionnés de leur travail, très idéalistes et subissant parfois un manque de reconnaissance et de respect. Le contexte professionnel est souvent en cause mais c'est parfois la personne elle-même qui se met trop de pression et travaille de trop. Les parents surtout ayant de jeunes enfants ou des adolescents peuvent aussi être concernés.

Comment en arrive t-on à l'épuisement ? Les personnes sont souvent dans le déni d'une situation qui les dépasse et peuvent refuser toute aide extérieure, se disant que cela va s'arranger, qu'elles peuvent gérer la situation. Voir la réalité impliquerait de devoir changer leur mode vie et cela leur parait impossible.

C'est pour cela que l'on arrive à un épuisement total avant de réagir. Souvent c'est un événement anodin qui va être la goutte d’eau et faire déborder. Ce sera le déclencheur pour se rendre compte de son état.

Il y a pourtant beaucoup de signes avant coureurs qui peuvent alerter. Une fatigue importante, des insomnies, des problèmes alimentaires accompagnés d'un amaigrissement. Les relations sont difficiles avec l'entourage, la personne s'énerve et pleure facilement. Les problèmes de santé s'accumulent car le système immunitaire est plus faible. Il y a des problèmes de concentration, de mémoire. La personne ne sait plus qui elle est, ne sait plus quel est le sens de sa vie. Lorsque l'on ne réagit pas à temps, cela peut conduire au suicide, à une rupture d’anévrisme, une crise cardiaque ou une maladie grave. Si des changements importants ne sont pas opérés dans la vie, il y a un risque de rechute. Il faut aussi s’autoriser à en parler autour de soi, avec l’entourage familial et professionnel.

Lorsque l’on se reconnait dans cet état, demander de l’aide n’est certainement pas une faiblesse, mais elle est indispensable avant une issue qui pourrait être fatale. La personne en Burnout n'est pas une personne faible, mais une personne ne pouvant pas se mettre suffisamment de limites.

Une prise en charge par un thérapeute va permettre de retrouver l’estime et la confiance en soi. Prendre du temps pour soi et se ressourcer sont indispensables. Très souvent la personne prend une autre orientation ou modifie ses habitudes de vie. C'est seulement après avoir vécu cette épreuve qu' elle pourra se dire que cela a été une chance dans sa vie, que c’est grâce à cette épreuve qu’elle a pu se retrouver et savoir qui elle était. Cela demande de la patience et du temps pour se reconstruire mais cela en vaut la peine.

Lors d'un Burnout, plusieurs domaines sont à prendre en compte :  le domaine psycho-émotionnel, neuro-physiologique, énergétique, l'alimentation, le rythme de vie et relationnel.

Au niveau alimentaire, l'apport de jus de légumes et de fruits est très importante. Les jus de légumes frais sont plus intéressants, mais il en existe également de très bons en bio. La spiruline et la chlorella sont également très bénéfiques pour éliminer la fatigue. Il y a beaucoup de compléments alimentaires ou tisanes qui peuvent aider dont la tisane d'ortie.  

Au niveau énergétique :  il est indispensable de voir un énergéticien, un acupuncteur ou faire des séances d'Access Bar pour rééquilibrer les énergies. Différents organes sont souvent en vide d'énergie : le foie, les reins, la rate, le vaisseau conception.

Au niveau psycho-émotionnel : les personnes en Burnout sont généralement des personnes perfectionnistes ou qui doivent être performantes. Comprendre d'où vient ce caractère peut aider à changer sa façon d'être. Cela peut venir d'un besoin de reconnaissance, ou un schéma familial répétitif et le fait de ne pas s'écouter. Donc le Burnout oblige à se recentrer sur ses propres besoins en obligeant la personne à s'arrêter. On est parfois uniquement porté sur les besoins des autres et non pas les siens.

Revoir son rythme de vie. Essayez de déléguer si vous êtes surchargé, cela semble évident mais les personnes en Burnout ont peut-être difficile à le faire.

Prendre des moments de repos en faisant des activités calmes, si possible être seul à certains moments. Les activités comme le yoga, la méditation, la marche, un sport calme, la relaxation, les massages aident également à se détendre.

Les relations sont souvent source d'épuisement, qu'elles soient professionnelles ou personnelles. Il est souvent nécessaire de revoir la façon de les gérer. Revoir sa vie est souvent nécessaire même si cela doit passer par de gros changements, il en va de sa santé physique et mentale.

                                                                                      Françoise Binamé.

Lire la suite

Rédigé par Françoise Binamé

Publié dans #Burn-out

Repost0