Le poids du secret.

Publié le 20 Décembre 2015

Dans toute famille, nous retrouvons des secrets qui peuvent être toxiques. Les petits ou grands secrets ont leur répercussion sur la famille. Ce ne sont pas toujours ceux qui les portent qui en souffrent mais leur entourage.

Comment voir la répercussion d’un secret ?

Lorsqu’un enfant est difficile ou que des relations s’enveniment entre des personnes, il peut y avoir des choses non- dites, un secret. Le secret est quelque chose dont nous avons honte et qui n’a pas été révélé à notre entourage. Ils représentent une forme de pensée figée que l’on n’exprime pas. Il y a différentes raisons de garder un secret : la honte d’en parler pour se protéger et protéger son entourage ou le déni de la réalité. Hors, c’est souvent le contraire qui se passe, l’entourage ressent qu’il y a quelque chose de non exprimé et l’ambiance est lourde voir toxique.

Les enfants sont très sensibles et perçoivent très facilement que leurs parents cachent quelque chose. Ils vont l’exprimer soit par un comportement difficile, la maladie ou des accidents à répétition. Les parents pensent parfois que l’enfant est trop jeune pour comprendre et de ce fait taisent les problèmes. Il est toujours possible d’expliquer les choses simplement aux enfants. Quand cela concerne sa vie (son adoption, sa conception par insémination, un deuil ou une maladie d’un proche, une fausse-couche de sa mère, un mariage précédent de l’un de ses parents) n’attendez pas qu’il ait 18 ans pour lui en parler ou qu’il l’apprenne par quelqu’un d’autre ! En lui expliquant la réalité, il pourra se libérer d’un poids qu’il ne comprend pas.

Qu’est-ce qu’un secret ?

Il y a les secrets lourds, comme la maladie, la drogue, l’homosexualité, les problèmes financiers, une double vie, l’adoption, l’insémination artificielle, la paternité cachée, le viol, l’inceste, la faillite, l’internement psychiatrique ou pénitencier, l’exclusion.

Mais il y a aussi les secrets que l’on se cache à soi-même : refuser de voir la réalité dans sa propre vie, tromperie du conjoint, l’anorexie, l’alcoolisme, la tristesse, un deuil non fait, ne pas réaliser ce que l’on désire au fond de soi.

Les différences dans les couples : sociales, religieuses, culturelles, peuvent aussi rester secrètent pour la famille et parfois refoulées par le couple pour ne pas parler des choses qui fâchent !

Comment réagir ?

Quand votre vie ou celle de votre enfant est difficile, posez-vous la question : est-ce que je ne me cache pas quelque chose ou est-ce que j’essaye de dissimuler quelque chose aux autres ? Peut-être est-ce vous qui souffrez de non-dits de votre entourage ou de votre famille. Quoiqu’il en soit, il est toujours possible de régler des situations. Cela peut prendre un peu de temps, parce qu’il faut être prêt et se préparer à accepter les conséquences d’une révélation. Elle est souvent libératrice pour la personne et l’entourage lorsque nous utilisons une communication bienveillante. Cependant chaque secret doit être analysé pour voir s’il peut libérer d’autres personnes ou bien faire plus de mal. Est-ce que le secret a un impact sur l’entourage ou est-il simplement de l’ordre de l’intimité ? Il arrive très souvent que lors de la levée d'un secret, d’autres secrets de la famille se libèrent.

Rédigé par Françoise Binamé

Publié dans #Le poids du secret

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :