Articles avec #dependance affective tag

Publié le 6 Juin 2019

 

 

 

La dépendance affective se reconnait par un mal-être, du stress, de la frustration. Elle se vit généralement avec une personne proche, parents, conjoint(e), plus rarement les enfants. On confond souvent l’amour avec  la dépendance affective. Pourtant il y a des différences importantes.

L’amour traverse les obstacles, les personnes qui s’aiment se respectent et font passer l’intérêt de l’autre avant le leur. Elles ne sont pas possessives et laissent la liberté d’agir à l’autre. Dans la dépendance, c’est souvent l’inverse. L’autre n’est pas respecté dans ses choix, ses actions. Cela se traduit aussi dans les actes, les paroles, la manipulation. L’autre est considéré comme son bien qui doit être conforme à ses désirs et ses besoins.

Cela fait une grande différence !

Une relation de dépendance n’amène pas de satisfaction ni d’épanouissement. En général les personnes dépendantes savent qu’elles le sont mais ne savent pas comment s’en sortir.

La dépendance affective est à la base de toutes les autres dépendances. Elle est liée à un manque d'estime et de confiance en soi.

Pourquoi est-ce si difficile de s’en libérer ?

Derrière une dépendance affective il y en a souvent une ou plusieurs autres. La dépendance financière, au sexe, à une situation sociale, aux drogues, à l'alcool, à la nourriture. Mais aussi des peurs : du rejet, de l’abandon, de l’échec, d’être seul, du jugement des autres, de ne pas pouvoir faire face seul, de devoir changer complètement sa vie, de la violence de l’autre ou de la culpabilité. Il y a aussi toutes les croyances : celle que cela va changer, que l’autre va changer, que l’on ne peut pas quitter son conjoint(e), que c’est comme cela partout, et toutes celles liées aux peurs, et les croyances associées.

Comment s’en sortir ?

  1. Accepter de voir la réalité, c’est-à-dire que la relation est toxique, qu’elle ne vous apporte rien, sinon souffrance et stress.
  2. Regarder la ou les dépendances qui y sont associées : argent, sexe, situation sociale, besoin d’être materné.
  3. Regarder les peurs et les croyances associées.
  4. Ensuite assurez-vous que les peurs, les croyances et les dépendances sont réelles. Faites un plan de ce que vous pouvez dépasser par vous-même. Commencez par ce qui est le plus facile en cherchant les solutions. Pour se libérer des peurs ou d’émotions négatives, vous pouvez déjà utiliser les fleurs du Dr Bach. Utilisez-les le temps nécessaire afin d'avoir une amélioration, même si cela doit prendre plusieurs mois. Les croyances, le stress s’améliorent facilement avec le Stress Release ou l’EFT.
  5. Rechercher l'origine de cette dépendance, dans la vie intra-utérine, votre enfance ou le transgénérationnel.

Se défaire d’une dépendance qui est installée depuis longtemps, peut être déprogrammée rapidement si vous êtes motivé(e). 

 

Gardez à l’esprit que vous en sortirez grandit et plus fort(e). Et faites-vous aider si c’est nécessaire,  dans le but d’être soutenu. 

Voir également l'article sur : Sortir des relations toxiques

                                                             Françoise Binamé.

Lire la suite

Rédigé par Françoise Binamé

Publié dans #Dépendance affective

Repost0