"Le Syndrome du Gisant" ou "subtil enfant de remplacement"

Publié le 19 Février 2015

"Le Syndrome du Gisant" ou "subtil enfant de remplacement"

Le syndrome du « Gisant » selon Salomon Sellam, est lié à un ou plusieurs deuils bloqués, qu’ils soient transgénérationnels ou non. Les conséquences de ces deuils bloqués peuvent être multiples : blocage dans notre vie, maladie, difficulté à créer un couple, à trouver du travail…

Un deuil peut être bloqué de différentes manières. Le deuil peut être réel ou transgénérationnel (proche ou lointain), il peut également être symbolique. Les deuils du projet-sens (pendant la période prénatale et petite enfance) et le jumeau perdu sont tout aussi importants.

Il y a différentes étapes dans un deuil : déni, marchandage, colère, tristesse, incompréhension, intégration et acceptation. Si un deuil est bloqué à l’une de ces étapes, il y a blocage pour les autres étapes.

Un deuil bloqué, surtout au niveau transgénérationnel est celui qui est impossible à faire parce qu’il s’agit d’une perte inadmissible. C’est souvent le cas lors du décès d’un enfant, d’un jeune ou d’une mort brutale (accident, suicide, mort subite). Le Syndrome du « Gisant » ou l'enfant de remplacement va venir réparer les drames transgénérationnels pour soulager le clan. Cette personne « désignée inconsciemment » va porter ce fardeau tant qu’elle n’en aura pas pris conscience pour s’en libérer.

Le deuil symbolique est la perte d’une chose, d’une situation, d’une relation… il peut aussi être la conséquence d’un deuil réel.

Derrière un deuil non fait, peut s’en cacher un autre, voir plusieurs.

Le travail thérapeutique sur les deuils bloqués va permettre de les identifier et de se libérer du fardeau que l’on porte inconsciemment.

Un travail de recherche dans la généalogie à partir des dates de naissance, décès, mariage, divorce, va permettre de voir pour qui vous portez et donner un sens à tout ce qui n'en avait pas.

 

Rédigé par Françoise Binamé

Publié dans #Le syndrome du"Gisant"

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :